Historique des chefs et Présidents

extrait du livre "Dainville Autrefois" (1989) :

 

"En 1885, Octave Caron, chantre et organiste à  l'église, avait fondé une société de musique "La Concorde" qui avait réhaussé de quelques sonneries de fanfare la première fête du "Cercle de jeunes filles". Dès 1887, la "Concorde" semblait moribonde : une députation de musiciens envoyés au chef O. Caron fait observer que c'était trop payé 20 FF parr mois pour 2 répétions par semaine. Pendant les années qui précédèrent la première guerre, quelques musiciens : Anatole Milot, Auguste Caron, Maurice Caron, Ernest Danchin, Jean-Baptiste Dambrine, etc., se produisaient encore dans les mini-concerts, bals et processions de la commune.

Petite anecdote : un musicien qui à la fin d'une procession, avait égrené quelques mesures de la Marseillaise fût purement et simplement exclu... Allez donc savoir pourquoi !

Les premières distinction honorifiques récompensant 5 membres actifs de la Lyre Dainvilloise pour 20 ans de présence effective ont été remises le 14/7/1951 à Victor Simon, Albert Vausseux, Clément Choquet, Henri Colette, Fernand Truffier."

C'est en juillet 1924 que fût fondée à Dainville une nouvelle société de musique. Cette fanfare, composée exclusivement de cuivres, tambours et clairons, fut déclarée en préfecture le 3 février 1925 et pris le nom de Lyre Dainvilloise.

Présidents :

Henri Dourdain, briquetier

Auguste Pécron

Eugène Ségard

Fernand Libert

Jean-Pierre Galvaire

Nathalie Péru-Legay

Chefs :

1924 : Anatole Milot, cordonnier cafetier et bugle solo au 32e régiment d’infanterie avant la 1ère guerre mondiale. Sous-chef : Maurice Caron, typographe

De nombreux monuments aux morts de la guerre 14-18 furent inaugurés dans la région avec sa participation

1930 : à l'occasion du baptême des cloches pour le nouveau carillon des cloches du beffroi d'Arras, la Lyre Dainvilloise donne un concert sur la place du Théâtre

1934 :  inauguration du château d'eau de Berneville-Warlus.

1935 : Maurice Caron (décédé subitement en 1946)

1946 : Camille Riche

Incontournable nouveauté, les clarinettes, flûtes et saxophones s’ajoutent aux cuivres et transforme cette fanfare en harmonie.

1981 : Gilles Choquet

1988 : nouvelle salle de musique située dans la cour de la mairie a été inaugurée et est encore aujourd’hui le lieu des répétitions, remplaçant l’ancienne salle Daudet.

1993 : Cyrille Choquet (frère)

1996 : cassette réalisée pour les 70 ans la Lyre

2001 : nouvelle bannière offerte par la municipalité

2001-2002 : Cyrille Choquet – Gilles Choquet – Laurent Druon

2002 : Frédéric Stépien

2003 : nouvelle tenue offerte par la municipalité

2008 : Maxime Lavoine

2017 : 1er Prix en 1e division au concours national pour orchestre d'harmonie à Fourmies

Inauguration de la rue de Whistable au quartier du "Bel-Air"

Participation à la course féminine "La Dainvilloise"

© 2021 par La Lyre Dainvilloise

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now